• Palais Ducale, Nevers

    Palais Ducale, Nevers

    Considéré comme le premier des châteaux de la Loire, construit sur la butte qui domine le centre de la vieille ville, le Palais Ducal domine, en contrebas, de sa large façade renaissance encadrée de tourelles polygonales, la place de la République, vaste parc. Ce palais fut la résidence des comtes puis des ducs du Nivernais Au sous-sol, une exposition permanente présente, de manière extrêmement vivante, le passé ainsi que la vie contemporaine de Nevers, grâce à une muséographie d'avant-garde. Cet édifice fut construit pour Jean de Clamecy, Comte de Nevers, en lieu et place de son ancienne forteresse. Les deux grosses tours postérieures sont les plus anciennes, à savoir du xve siècle, car le château fut remanié au xvie siècle par la famille de Clèves en y adjoignant notamment le splendide escalier d'honneur qui prend place dans la tourelle centrale.

     

    Palais Ducale, Nevers

     

     

    Madame de Cossé-Brissac, héritière du dernier duc de Nevers, vend le château et ses dépendances à la Ville et au Département en 1810. L'édifice est alors partagé entre la mairie et le tribunal de justice jusqu'en 1850, date à laquelle la municipalité s'installe dans le nouvel hôtel de ville édifié par Paillard. La justice investit dès lors la totalité du bâtiment et le transforme. Ce ne sont pas les premières modifications mais, en 1850, elles sont plus radicales et plus profondes. La distribution originelle des salles ne pouvant satisfaire aux besoins de l'administration judiciaire, elle est entièrement transformée dans un esprit plus fonctionnel. La décoration des salles est nouvelle, de même que celle de la façade principale dont l'état fort dégradé n'aurait pu convenir à la respectabilité d'un palais de justice. Entièrement restaurée, proche de son état premier, cette façade recevait les sculptures imaginées par Jouffroy, quelque peu différentes de celles qui existaient auparavant. À la fin des années 1970, la Ville, soucieuse de récupérer et de restaurer un des plus beaux monuments historiques de Nevers, proposait le transfert du palais de justice dans l'ancien palais épiscopal. Un nouveau programme de restauration pouvait être lancé, conservant la distribution du xixe siècle mais ajoutant un escalier monumental en place des appartements de l'extrémité ouest et une nouvelle entrée latérale utilisant des matériaux contemporains qui se retrouvent associés dans l'ensemble du monument aux décorations antérieures.

     

    Palais Ducale, Nevers       Palais Ducale, Nevers

     

     

    Restauré sur ordre de Pierre Bérégovoy dans les années 1980, le palais abrite aujourd'hui l'hôtel de ville (dont le bureau du maire et la salle des conseils), une partie de l'office de tourisme, des salles d'expositions et de réception, ainsi qu'une exposition permanente sur l'histoire et les atouts de la ville (Formule 1, faïence, etc.)) ainsi qu'un aquarium de poissons ligériens. Des fouilles menées pendant la restauration (principalement en 1988) ont permis de découvrir de nombreuses pièces d'artillerie, dont l'une des plus belles, une pièce d'artillerie du xive siècle (« chambre à poudre de veuglaire »), reposant depuis au dépôt archéologique municipal de Nevers, est une pièce absolument unique en France. Le 4 mai 1993, c'est devant le Palais ducal que le président de la République, François Mitterrand, prononça l'éloge funèbre de Pierre Bérégovoy qui s'était suicidé le 1er mai, discours resté célèbre pour une phrase : « Toutes les explications du monde ne justifieront pas qu'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme et finalement sa vie au prix d'un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République : celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d'entre-nous » .  

     

    Pour plus d'informations, venez ici


  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Mars à 11:05

    Bonjour ma petite Stef,

    Ah voilà un superbe article consacré au Palais Ducal de Nevers, tu l'as bien rédigé et choisi des belles photos.J'adore cet endroit ! Je préfère le vieux-Nevers au centre-ville trop moderne et bétonné.

    J'espère que tu vas bien et ta petite famille aussi ? Fernand et moi ça va malgré le temps pluvieux.Cet après-midi nous prévoyons d'aller voir l'oncle Maurice à l'hôpital.Mon père est allé le voir hier après-midi, il retournera le voir mardi avec ma mère.

    J'ai hâte de lire tes commentaires sur mes articles, quand tu pourras bien sûr.

    Bon vendredi et agréable week-end chère cousine, gros bisous.    

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :