•  Flower Power

     

    Photo 11 - 2017 Projet 52


    3 commentaires
  •  Photo 10 - 2017 Projet 52

     

    Thé ou café ? Perso c'était thé avant de reprendre le boulot


    1 commentaire
  • Photo 9 - 2017 Projet 52


    3 commentaires
  • Ce post aurait pu s'appeler "Crise existentielle"

    Pendant 20 ans je me suis consacrée à ma famille principalement.

    Il y a quelques mois, mon grand est "partit" à l'université, à 200km environs de la maison, ce n'est pas loin et rentre en général toutes les 2 voir 3 semaines, sauf ces derniers temps où avec ses changement d'emploi du temps, il travaille le samedi donc rentre moins souvent.

     

    Je vous avoue que j'ai mal vécu "ce départ", en plus juste avant j'ai fêté mes 40 ans...

    Je pense que j'ai fait un genre de crise de la quarantaine. Je me sentais perdue, incomplète, je ne saurai m'expliquer. J'avais l'impression que ma vie était presque finie et que lorsque ma fille partirait (dans 3 ans), elle serait totalement finie.

    Je sais c'est absurde comme idée, surtout que j'ai préparé mes enfants à partir de la maison, je les ai poussé afin qu'ils n'aient pas de regrets de le faire, leur disant que la porte serait toujours ouverte pour eux quoiqu'il arrive. En plus, mon grand se sent bien dans sa chambre universitaire, se plaît où il se trouve, s'est fait des amis.

    Alors pourquoi étais-je dans cet état ?

    Je me suis plongée dans le travail, mon métier d'AESH (article bientôt sur le blog), mais je n'avais plus cette flamme.

    Alors j'ai commencé à réfléchir, réfléchir encore et encore et je me suis faite psy et patiente (avec mon métier, on développe un côté psy). Faut avoir un certain recul pour pouvoir le faire mais il paraît que j'ai un fort caractère caché quelque part en moi.

    Je me suis beaucoup parlé intérieurement, bon dit comme cela, je passe pour une folle mais j'assume.

    Après réflexion je suis arrivée à me convaincre que non, ma vie n'était pas terminée ! 

    OK, j'ai 40 ans, OK mon grand part faire ses études et se plaît là où il est, OK dans 3 ans ma fille partira

    ET ALORS ??? Est-ce la fin ??? 

    NON ! C'est juste le départ d'une nouvelle vie ! Nouvelle vie, nouvelles règles, nouvelles habitudes, nouveaux horaires, nouvelle liberté.

    Alors voilà, j’apprends à apprivoiser ce nouvel état d'esprit, je "digère" le fait que mon grand se plaît et risque de faire sa vie ailleurs, qu'il sorte et s'amuse et qu'il a moins, beaucoup moins moins besoin de moi (je l'ai pourtant élevé dans cet optique : qu'il puisse se débrouiller seul dans la vie).

    Je digère aussi le fait que ma fille devient comme son frère, plus indépendante même si elle a encore besoin de moi, de nous, elle commence à s'envoler peu à peu et dans 3 ans elle aussi partira.

    Chaque jour, je continue de me parler intérieurement, de me booster, je « discute » aussi beaucoup avec mon bujo, je lui confie mes angoisses, mes espoirs.

     

    Je commence à apprivoiser cette nouvelle liberté qui se profile à l'horizon, ce "nouveau départ", "cette nouvelle vie".....

     




    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique